Retour au blogue
Publié le 19 juillet 2023
Rédigé par Createch IBM Maximo

Peser le pour et le contre de la migration de votre entreprise vers le cloud

The cloud or not the cloud

Le passage des opérations à l’infonuagique peut paraître intimidant. Au fil des ans, voire des décennies, vous avez développé une infrastructure et affiné des processus ; recréer le tout en ligne de manière à favoriser l’innovation future n’est pas chose aisée.

La COVID-19 a précipité un processus qui était déjà en branle, forçant les organisations du monde entier à raccourcir les délais et à effectuer des migrations complexes alors que le monde était en pleine tourmente. Nombre d’entre elles ont constaté qu’il n’existait pas de solution unique pour répondre à tous leurs besoins. Bien souvent, le succès reposait en grande partie sur les connaissances de leur expert en migration.

Dans cet article, nous nous pencherons sur les avantages, les inconvénients et les coûts associés à la migration de votre entreprise vers l’infonuagique.

Les pours, les contres, et le big data 

La flexibilité 

  • Pour : l’adaptabilité

L’un des principaux avantages du cloud est qu’il permet d’opérer en fonction des besoins en temps réel plutôt qu’en fonction de la capacité physique de l’entreprise. Avec les systèmes en nuage, les nouveaux utilisateurs peuvent facilement être intégrés, leur accès paramétré et des applications et des services ajoutés pour étendre vos capacités.

Un exemple parlant est celui de Moderna. Confrontée à l’évolution rapide du virus COVID-19, l’entreprise pharmaceutique a mis au point un vaccin à base d’ARNm en utilisant une technologie propriétaire exploitée sur Amazon Web Services (AWS) pour concevoir, mener et analyser rapidement les résultats de douzaines d’expériences. Leurs chercheurs et ingénieurs pouvaient facilement changer d’orientation, sans avoir besoin de nouveaux outils ou de nouvelles technologies. Moderna a pu soumettre son vaccin aux National Institutes of Health pour des essais de première phase à peine 42 jours après le séquençage initial du virus. 

Hormis l’utilisation optimale d’AWS pour la recherche et le développement, Moderna a recours aux applications SAP S/4HANA basées en nuage pour une gestion efficace de la production, de l’inventaire et de la comptabilité.

  • Contre : le télétravail

Le travail à distance est un autre changement entraîné par la pandémie. Dans de nombreux secteurs de l’économie, le télétravail est là pour rester.

Il peut d’ailleurs permettre aux employés d’être plus productifs et d’économiser sur leurs déplacements, et offre aux travailleurs responsables la possibilité de prendre des pauses afin qu’ils puissent maintenir leur niveau de productivité tout au long de la journée.

Considérant le nombre d’employés qui se tourneraient vers un autre emploi s’ils étaient obligés de retourner au bureau à temps plein, les employeurs ont tout intérêt à offrir cette flexibilité lorsqu’elle est possible grâce à l’hébergement en nuage. 

  • Contre : dépendance aux fournisseurs de services cloud 

Puisque les solutions en nuage sont souvent uniques à chaque entreprise et que les stratégies de chaque fournisseur sont différentes, changer de fournisseur peut s’avérer aussi ardu qu’il l’a été de passer sur le cloud au départ. 

Par ailleurs, bien que la priorité absolue de chaque fournisseur de solutions en nuage soit d’éviter toute interruption de service, un changement de politique pourrait vous mettre dans une position délicate pendant que vous migrez vers un autre fournisseur. 

Selon une récente étude, 98 % des entreprises adoptent une approche multicloud afin d’éviter certains de ces risques et pour garantir l’accès aux nouvelles technologies les plus performantes.

Coûts et économies  

  • Pour : économies d’infrastructure et de maintenance

En confiant vos services au bon fournisseur et en choisissant un plan adapté, vous pouvez réduire votre coût total de possession. La migration vers un environnement cloud permet de substituer les coûts d’acquisition, de maintenance, d’indisponibilité, de formation et autres par un abonnement. 

Les fournisseurs de services peuvent également proposer une économie d’échelle et une réduction des coûts en combinant les ressources et les frais liés à l’infrastructure de plusieurs clients. La capacité supérieure et le niveau de service qu’ils offrent peuvent même vous permettre de réduire la taille de votre équipe informatique interne.

  • Contre : les coûts non prévus 

La migration, toutefois, peut être onéreuse si elle n’est pas gérée correctement. Lorsque les entreprises se sont empressées de migrer vers l’informatique en nuage à la suite de la pandémie, de nombreuses dépenses liées à cette transition ont été gaspillées. 

Rares sont les solutions qui sont facturées en fonction de leur utilisation, ce qui signifie que si les entreprises ne font pas attention, elles risquent de payer pour plus de capacité qu’elles n’en ont besoin. Lors de la phase de planification, il est important d’identifier tous vos besoins, ainsi que les périodes de l’année où vous nécessiterez des ressources supplémentaires, afin d’augmenter les dépenses à ce moment-là et d’économiser ailleurs.

Par ailleurs, si une entreprise a besoin d’un produit spécialisé que son fournisseur de services cloud n’offre pas, elle devra peut-être engager des frais supplémentaires afin de l’obtenir autrement.

  • Contre : la migration 

Le passage initial au cloud peut se révéler dispendieux, car il implique des coûts de formation et de reconfiguration des processus, ainsi que d’éventuels temps d’arrêt pour l’intégration. La firme McKinsey a établi qu’en plus des coûts moyens supérieurs de 14 % aux prévisions, près de 40 % des migrations vers l’informatique en nuage ont été différées d’un trimestre ou plus en raison d’un manque d’efficacité sur le plan de la planification.

Gestion des données

Dans cette section, nous commencerons par analyser les préoccupations, puisque les fournisseurs de services d’informatique en nuage y consacrent beaucoup d’attention afin d’y répondre.

  • Contre : manque de contrôle des données 

La diminution du contrôle des données semble inévitable lorsque l’on passe d’une solution de première partie à une solution de tierce partie : vos données ne sont plus stockées sur les lieux de l’entreprise, mais à un autre endroit. Vous pourriez avoir l’impression que vous cédez les clés à quelqu’un d’autre.

  • Contre : la confidentialité et les risques sur le plan de la sécurité 

Même si ces services sont « dans le nuage », cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas hébergés physiquement quelque part. Comme les autres entreprises, les fournisseurs de services infonuagiques sont exposés au risque de piratage ou de toute autre forme de violation de la sécurité dans leurs centres de données.

  • Pour : la sauvegarde et la récupération des données  

Le bon côté de cette situation est qu’il n’y a pratiquement aucune chance que vos données soient définitivement perdues, puisqu’elles sont stockées hors site avec des redondances.
  • Pour : une meilleure sécurité 

La sécurité est un pilier des services cloud, et les fournisseurs sont généralement bien équipés pour gérer la sécurité et la conformité grâce au cryptage, au contrôle d’accès, aux services de gestion des identités, etc.

La gestion des identités et des accès (IAM) devient extrêmement importante lorsque les utilisateurs accèdent à des données à distance ou à partir de différents endroits de l’entreprise. Les bases de données de gestion des identités stockent les noms, titres, coordonnées, rapports directs et autres, et les associent à un nom d’utilisateur et à un mot de passe pour identifier la personne qui se connecte. La gestion des identités comporte également des processus tels que l’authentification multifactorielle pour une sécurité supplémentaire. 

Lorsqu’un utilisateur est identifié, les systèmes de gestion des identités valident les ressources auxquelles l’utilisateur a été affecté et limitent l’accès à toutes les autres.

  • Pour : mises à jour régulières et innovation 

Les déploiements complexes et les nouvelles menaces fréquentes émanant des quatre coins du web signifient que les fournisseurs de services en nuage ont besoin de systèmes sécurisés et d’équipes expérimentées pour les mettre à jour régulièrement. Les entreprises de cloud computing poursuivent leurs efforts en développant des outils plus puissants tout en gardant la sécurité et la confidentialité à l’avant-plan. 

Lors de l’événement re:Inforce 2023, les dirigeants d’AWS ont évoqué les progrès réalisés en matière de sécurité et de confidentialité. Leur nouveau langage de gestion du contrôle d’accès et leur moteur d’autorisation, Cedar, peut être lu par les humains pour faciliter la rédaction et l’audit de conformité, et utilise un « processus de développement guidé par la vérification » pour garantir la sécurité et la bonne mise en œuvre. 

Le big data, moteur du progrès technologique

  • Pour : agrégation et analyse

Les opérations dans le cloud permettent aux entreprises de disposer d’un stockage de données pratiquement illimité et d’une puissance de calcul pour les traiter, ce qui permet de prendre des décisions intelligentes à une très grande échelle.

Pour revenir à l’exemple précédent de Moderna, les connexions robustes en temps réel sur AWS ont permis à l’entreprise et à ses équipes de chercheurs de facilement partager les résultats et de peaufiner leurs expériences sans délai afin de gagner des mois sur le temps de développement habituel d’un vaccin. Alors que les fournisseurs de services continuent de développer des moyens d’agréger des données anonymes, les projets et les revirements de cette ampleur ne sont que le début d’une nouvelle ère.  

  • Pour : l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique 

Les services infonuagiques offrent des outils d’IA et d’apprentissage automatique en perpétuelle évolution qui peuvent aider les entreprises à automatiser les tâches répétitives, à réduire les coûts de main-d’œuvre et à améliorer l’efficacité opérationnelle.

  • Pour : l’internet des objets (IdO)

L’internet des objets est souvent associé à la gestion à distance des appareils ménagers et des systèmes de chauffage, ou encore de ventilation et de climatisation, mais l’IdO a révolutionné le mode de fonctionnement des entreprises. Des milliards d’appareils dans le monde envoient et reçoivent des données en continu, qu’il s’agisse de systèmes de sécurité Ring ou de capteurs qui mesurent l’humidité du sol ou les processus industriels. Connectés au cloud, ils peuvent stocker davantage de données et les traiter plus rapidement que ne le ferait un seul petit appareil. De cette manière, les entreprises peuvent automatiser les processus, ou encore les parties prenantes peuvent accéder à des données de fabrication cruciales loin de l’usine. 

  • Contre : une bande passante insuffisante 

Sans une connexion internet rapide et fiable, les temps de réponse et la qualité du service peuvent en être affectés, surtout si vous avez plusieurs appareils IdO sur votre réseau.

  • Contre : une migration complexe des applications 

Certaines entreprises ont plus de mal que prévu à passer à l’informatique en nuage. Nombreuses sont celles qui ont besoin de solutions personnalisées recourant à des microservices, des conteneurs et des interfaces de programmation d’applications (API) pour répondre à leurs besoins précis. 

Des considérations spécifiques à votre environnement technologique

SAP 

La migration vers le cloud SAP peut entraîner des coûts élevés en raison de la variété des applications disponibles et de la complexité des données gérées par la solution infonuagique. Les entreprises qui font ce choix devront également planifier soigneusement les coûts d’infrastructure, y compris les licences, les mises à niveau et les serveurs. Cela dit, l’attrait du logiciel SAP pour de nombreuses entreprises réside en partie dans son caractère évolutif et dans la flexibilité qu’il offre pour atteindre les objectifs souhaités. 

Microsoft 

La plateforme infonuagique Azure facilitera votre intégration et est intégrée aux outils Microsoft, ce qui en fait une solution attrayante pour toute entreprise qui utilise régulièrement Office, Outlook ou SharePoint. La plateforme fournit également des services tels qu’Azure Site Recovery, qui offre aux entreprises la possibilité d’exécuter une copie de leurs charges de travail afin que les applications continuent de fonctionner en cas de panne. Cette solution peut également aider à migrer les données et les applications.

IBM 

La migration vers le nuage IBM sera plus facile pour les entreprises dont les produits Big Blue sont déjà intégrés dans leur flux de travail. IBM est également un excellent choix si la gestion nuancée des données est une priorité absolue. Watson et ses autres services en nuage sont en outre efficaces pour gérer et analyser des données.

Au final, optez pour un fournisseur de services cloud spécialisé selon votre environnement afin de faciliter la transition.


Faites confiance aux experts TI de Createch pour vous guider grâce à leurs connaissances de pointe. Avec notre gamme de services et produits spécialisés, tels que des solutions de gestion des actifs de l’entreprise (EAM) et des logiciels ERP de classe mondiale, notre équipe d’experts vous accompagnera à chaque étape de votre projet.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser